samedi 12 mars 2016

Profondeurs de l'océan

Ai-je tempêté de destinée ? De chavirement amarré...
Ai-je fui aussi longtemps, le long chemin des sentiments ?
De vie en fil de Parques, aurait-il fallu que je te remarque ?
Même la dernière coupe. Trop tard, mon espoir...
Voilà que tombe la chaloupe. Dans une mare de cauchemars.
Mais bientôt sous le fond de la mer, voici une belle sirène.
Un baiser de culot, bien amer. Mais qui fait d'elle, une reine.
L'espoir est devenu une fin.
L'amour du noir un destin...