mercredi 22 juin 2016

La chute

Comment n'ai-je pu connaître ton rire auparavant ?
Et apprécier ton sourire qui me colle doucement,
A ton cœur, car tu nous vois connectés.
La sagesse d'une ange enchantée.

Alors tu doutes. Tu me déroutes. Et tu me demandes :
Est-ce que j'use de sortilèges ? Alors que non.
C'est simplement la banqueroute des mes amendes.
L'aura usée de mes ruines que je traine dans le superbe son,

D'une voix si belle et qui fait naître fleurs.
Et apporte notre beau Lotus dans le marais de mes peurs.

Pourquoi te savoir si loin ?
Dans ton pays lointain.
Il suffirait d'un peu de magie que tu crains.
Imaginer nous tenir les mains.

Mais tu le sais... N'ai-je trop abusé,
De notre Lion et sa Force abimée.
Alors voici notre lien douloureusement noué.
Une corde dont les marins se sont moqués.

Et maintenant tu réalises. Pourquoi tes ailes,
Ont une beauté que mes yeux y voient charnelles.
Résister à quoi ? Et pour quel émoi ?
Ouvre les yeux. Et chute avec moi.
Les anges peuvent vivre ici bas.