samedi 11 février 2017

Le Coeur refleuri

Et voilà ce coeur brisé, dans sa terre asséchée.
Nourri et arrosé. Pour enfin repousser.
Toi qui cultives des roses et moi des fusils.
Le métal dans ma prose et mon amour que tu fuis.

Peur de recommencer des erreurs de nos vies.
Difficiles mais dont j'espère encore des moments.
Tenir ta main et aimer lorsque tu me suis.
Voir naître et fleurir un printemps.

Te bercer, te consoler toi aussi.
Te rendre ce que j'aime.
Laisser nouer nos envies,
Avec un tendre poème.

Lorsque la rose de mon coeur sera belle,
Je donnerai et sécherai pour éternité,
En chantant la venue d'hirondelles,
La fleur qui sera née.

Elle attendra tes mains pour ton regard.
Et je tenterai de ne pas être en retard.
Au rendez-vous du Soleil et de sa lumière,
Qui nous réchauffe et voit ce que j'espère :

Ta venue autant émue que l'on peut l'être,
A découvrir tous nos paraîtres.
Cette rose ne ment pas.
Elle demande tes bras.