mardi 22 mai 2018

Anémie, laisse mon amie.

Anémie, tu m'ennuies,
Lorsqu'amie reste forte.
Anémie, ces soucis...
Garde tes envies à ta porte.

Toutes les nuits, insomnies,
Des miennes et des siennes.
Laisse tranquille nos deux vies,
Peines encouragent nos persiennes.

À nous battre avec plus d'espoir,
Que le ciel. Et tu le désires noir...
Chercher querelles aux fins de nos soirs.

Anémie que je déteste !
Énergies que tu delestes :
Nous te crachons à la gueule !
C'est toi ! Qui finira seule.